distanciel / présentiel : quel bilan un an apres ?

distanciel / présentiel : quel bilan un an apres ?

Depuis un an, les règles du jeu de la formation ayant été bouleversées, il m’a fallu m’adapter et créer des solides contenus pédagogiques sans perdre le contact humain. Pas simple mais pas impossible. La preuve, un an après, le constat est plus que positif : la dynamique est fortement enclenchée.

 

Le nouveau visage du face à face pédagogique : la formation distance


Le confinement a assoupli les règles de l’apprentissage. Ce qui était difficilement envisageable auparavant pour des raisons contractuelles et culturelles même, s’est naturellement installé durant la crise sanitaire. A présent on peut se former partout, depuis sa maison, son lieu de travail, son lieu de vacances. Et à toute heure. Les plus matinaux, au saut du lit s’ils le souhaitent. Le temps n’est plus une contrainte. Il s’est assoupli et est même devenu un allié. Et à cette précieuse notion du temps, va s’ajouter celle de la protection de notre planète et de ses ressources. Autant de bonnes raisons pour se former en toute liberté derrière son écran.

D’un point de vue pédagogique, la formation à distance devient alors intéressante car elle peut s’appréhender en termes de « gain ». Un atout non négligeable dans nos vies bien occupées et ce, grâce à :

  • Des séquences courtes (30 minutes par exemple), avec un objectif clair
  • Des rendez-vous plus fréquents et réguliers
  • Des supports numériques interactifs en guise de tableau blanc et feuilles de papier

 

Le face à face en présentiel : la nécessité d’un lien « réel »


Toutefois, le « tout numérique » s’il est devenu incontournable, pour être optimisé ne doit pas faire oublier la notion du « réel ». La formation en face à face, par groupe ou en individuel laisse toute sa place au partage, à la spontanéité, aux imprévus, à l’humour, sans oublier la convivialité de la pause-café…. La pédagogie se nourrit aussi de cela. De la même façon que le distanciel s’est imposé largement, le présentiel reste encore solidement ancré dans les valeurs du formateur et un cadre structurant pour celui qui apprend. Parce que donner ou recevoir un enseignement c’est aussi se mouvoir et évoluer dans un espace défini et en apprécier l’environnement, tout comme ses « acteurs ».

 

L’objectif : vers un mix présentiel / distanciel


L’idée à présent n’est pas de céder à la tendance du « 100% visio » seulement mais de combiner harmonieusement une formation alliant distance et présence.

  • Offrir un contenu pédagogique varié en alternant séquences courtes et notions approfondies
  • Intégrer agilement la formation dans l’emploi du temps
  • Dynamiser la forme des rencontres

…. Mais au-delà de la conception même du présentiel / distanciel, la nécessité pour une formation réussie est de bien cibler les attentes, proposer la pédagogie la mieux adaptée, créer du lien, motiver et faire réussir…. Et cela, quelle que soit la formule choisie. …

Sans commentaires

Poste un commentaire

4 × un =